projet en lien avec : Hangar 11

 

 

 

 

 

 

pour le projet en détail, voir en bas de page

  

 

 

 

Les Dplacés : groupe informel d’arctivistes agissant en Afrique de l’Ouest.

 

 

LE MANIFESTE

 

 

Ils ont en commun d’être plasticiens, et d’être ailleurs :

          dans un autre endroit ou une autre culture, dans d’autres langues ou d’autres habitudes.

 

Ils sont toujours plusieurs à agir.

Ils interviennent lors de rencontres, au même endroit, au même moment, et dans une même dynamique.

          Cette dynamique, c’est : voir différemment parce qu’on est ailleurs.

Ils interrogent le déplacement :

          le départ, l’exil, l’émigration, la fuite, le voyage, le trajet, l’errance, la circulation, la marche…

mais aussi la multi-culturalité, ses richesses, ses contradictions, ses malentendus, son étrangeté,

…et aussi l’altérité, et la possibilité d’échanger avec l’autre, par le biais de l’action artistique au sens large.

  

Ils s’efforcent de se faire entendre dans et au-delà du milieu artistique.

Ils ont pour objectif, avec leur moyens, de montrer à l’autre comment ils vivent etressentent cette condition,

et comment ils agissent sur elle, avec elle.

 

 

 

 

 

LES ARTISTES

 

  

Les 4 plasticiens à l'origine du projet :

 

 

Dodji EFOUI

42ans, togolais, vit et travaille à Lomé, Togo  (yo_efa@yahoo.fr)

Il poursuit depuis plus d’une décennie une pratique sensible à l’énergie de l’urbanité, éclatée en techniques et supports radicalement diversifiés.

Du Cameroun au Ghana en passant par le Burkina Faso, également guitariste, il fréquente régulièrement les pôles artistiques de l’Afrique de l’ouest.

 

 

Hyacinthe OUATTARA

33ans, burkinabè, vit et travaille à Accra, Ghana  (hyacintheouattara@yahoo.fr - www.hangaronze.com/hyacintheouattara)

Peintre inscrit dans une veine expressionniste axée sur le malaise de l’être dans sa société, il réalise aussi souvent des installations,

remarquées en Allemagne, où le quotidien se métamorphose à partir d’une quantité innombrable d’objets colorés.

 

 

Alioum MOUSSA

37ans, camerounais, vit et travaille à Niamey, Niger  (m_alioum@yahoo.fr  -  www.alioummoussa.wordpress.com)

A l’origine du terme d’ « arctiviste », il conçoit le geste artistique comme une action inscrite dans sa société. Entre interventions urbaines,

design décalé et textiles détournés de leur fonctioncommerciale, il est actuellement un créateur majeur de la scène camerounaise internationale.

 

 

Pierre GAREL    

47 ans, franco-burkinabè, vit et travaille à Ouagadougou,Burkina Faso  (garelpierre@yahoo.fr www.pierregarel.com)

Au Burkina Faso depuis 2001, il décline depuis 20 ans, dans une pratique picturale ouverte sur l’installation, l’objet et la photographie,

le thème du déplacement sous des angles souvent douloureux - du désir fantasmé de partir à l’impossible périple, de l’attente du départ à l’exil forcé. 

 

 

 

 

ARTISTES ASSOCIES

 

 

 Sylvo ZOUNGRANA

34 ans, burkinabè, vit et travaille à Ouagadougou, Burkina Faso

 

 

Pedro VINUALES

47 ans, espagnol, vit et travaille à Niamey, Niger

 

 

Ali NAREY

42 ans, nigérien, vit et travaille à Niamey, Niger

 

 

 Sam DOL

42 ans, burkinabè, vit et travaille à Dano, Burkina Faso

 

 

 

 

 LES RENCONTRES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PROJET

 

 

« Les Dplacés »

Projet artistique (arts plastiques) d’envergure sous-régionale.

Fédération d'un groupe variable de plasticiens, appelés les « Dplacés ». Ces plasticiens se réunissent à de multiples reprises à l’occasion de « rencontres » pour agir artistiquement sur le thème du déplacement, de la multi-culturalité et de l’altérité, et pour communiquer, là où ils sont, sur leur action.  

Nombre d’artistes concernés : une dizaine au total, peut-être davantage. De 2 à plus pour chaque « rencontre ».

Nombre de « rencontres » : assez nombreuses, en plusieurs endroits successifs. L’intérêt du projet réside d’abord dans la qualité, mais aussi dans la quantité des actions menées, Certaines sont déjà programmées. Elles sont de durée variable (voir LES RENCONTRES)

Périmètre géographique: l’Afrique de l’Ouest, dans un souci d’articulation du régional et de l’international.

Durée : minimum sur 2 années, au-delà de préférence. L’intérêt est de pérenniser le groupe informel des « Dplacés », sachant que les acteurs peuvent changer au fil du temps.

Acteurs : des plasticiens ayant une expérience solide de leur métier, et ayant - ou voulant avec motivation – expérimenter l’acte créateur ailleurs que « chez eux ». Par plasticien on entend tout artiste travaillant dans le domaine des arts visuels : peinture, sculpture, photographie, installation, vidéo, performance, land-art et net-art, etc. Un artiste peut participer à une seule, ou plusieurs « rencontres ». (voir LES ARTISTES)

Public visé : le milieu artistique d’une part – institutions, privés, média, acheteurs et amateurs - ainsi que la fraction de la société civile  ouverte sur le  questionnement créatif : en particulier les scolaires, étudiants, et le voisinage de quartier des actions.

Objectifs : ce projet à plusieurs objectifs :

1 – créer une synergie inter-régionale dans le domaine de l’art contemporain de pointe, et contribuer à l’ancrer localement.

2 – permettre à un public souvent peu informé, relativement isolé mais curieux, d’en découvrir et comprendre les enjeux,

3 – favoriser le déplacement des artistes, leurs rencontres d’autres acteurs du secteur, leur découverte des situations de pays voisins,

4 – aider des structures et ateliers à se développer, médiatiser et pérenniser leur existence, dans un contexte local difficile pour les arts plastiques.

Partenaires : les bailleurs seront systématiquement informés des actions effectuées, et des partenaires locaux approchés pour que le travail fourni soit relayé, diffusé et présenté dans les meilleures conditions possibles.

Siège : le Hangar 11 à Ouagadougou, initiateur du projet, sera considéré comme le quartier général, ou siège