accueil   activités   artistes   liens   prochainement

 

 

 

Laurent Sawadogo dit  L O L I T O

 

 

sawadogo_laurent@yahoo.fr

blog : lolito.blog4ever.com

tel 00 (226) 76 83 88 52

 

 

1 kota songre 50x70 cm  2 la chasse 50x70 cm  3 sans titre 170x120 cm  4 la lutte 140x70 cm  5 pacode 150x90 cm   6 source de lumière 80x70 cm  

7 la force vient de dieu 60x60 cm  8 merveille 120x45 cm  9 la méditation 60x60 cm  10 il fallait pas 150x60 cm   11 les ailes de construction 80x70 cm   12  l'égal 60x60 cm   

13 Balinga 60x80 cm   14  l'énergie de l'homme 60x60 cm   15 les jumeaux 50x90 cm   16 regard du coeur  42x112 cm   17 la montagne de Sion

18  50 ans d'indépendance 78x150 cm   19 c'est toujours le même 172x144 cm   20 fan semin 137x211 cm   21 le prince 155x99 cm   22 pas de visa 131x199 cm

 

 

Laurent Sawadogo dit  L O L I T O

Né en 1982 au Burkina Faso

vit et travaille à Ouagadougou

 

expositions collectives :

2008        - Espace Napaam Beogo, Ouagadougou

                - Centre Lukaré - inauguration, Ouagadougou

                - Ambassade de France à Ouagadougou

                - CCF Georges méliès, Ouagadougou

2009        - "croyances ?" Hangar 11 et villa Yiri Suma, Ouagadougou

                   - "Fête des arts plastiques de Ouagadougou, 1ere édition"

2010         - "Fête des arts plastiques de Ouagadougou, 2e édition"

2011         - "Fête des arts plastiques de Ouagadougou 3e édition"

                - "avec les pieds liés" Garel et Lolito au cozy Corner, Ouagadougou

                - "avec les pieds liés" Garel et Lolito, au salonquireçoit, Toulouse

2014     " Solitudes Collectives " - avec Pierre Garel, Villa Yiri Suma, Ouagadougou

 

Initié à la peinture par Blanche Ouédraogo, Livia Deville et Pierre Garel, ce jeune peintre est également peintre en bâtiment et jardinier. Il s'inspire de la terre, de ses racines incarnées dans la ficelle et le travail de collage maculé d'acrylique raconte les histoires enfouies de sa culture et de sa conversion à la foi chrétienne, qui l'a éclairé sur le sens de la vie. Il évoque avec force l’univers animiste de forces invisibles, dont on cherche à s’attirer la bienveillance et à se protéger de la colère, sans frontière très nette avec le vécu du Christianisme. Tableaux aux nuances obscures des couleurs de la terre, qu’on retrouve dans le ciel où s’envole une colombe. Silhouettes humaines modelées de fibres qui, même quand elles portent une peinture claire en surface, suggèrent la complexité de l’humain, et laissent voir les infractuosités d’ombres où peuvent se cacher les superstitions et les peurs que s’attachent à apaiser et à entretenir les rites. L’ange exterminateur et la colombe pacificatrice sont modelés dans la même matière fibreuse qui leur confère un caractère fantasmagorique.